Kinect, Mountain Bike ou comment les utilisateurs prennent le pouvoir et innovent !

ID-10026408.jpg

Qui a inventé le VTT ?

Dans une vidéo disponible sur l’excellent site TED - reproduite ci dessous - , Charles Leadbeater nous demande “Qui a inventé le VTT ?”.

Il enchaîne sur les multiples fausses pistes qui pourraient nous venir à l’esprit :

  • les labos d’une grande marque de vélos, en menant un monumental projet de R&D...non...
  • un génie isolé dans son garage, cherchant à créer un vélo révolutionnaire...pas plus !

Les inventeurs de ces vélos ont été leurs premiers utilisateurs : un groupe de passionnés qui ne supportaient plus d’avoir le choix entre des vélos de sports fragiles ou des vélos de ville lourds et trop rigides. Ils ont donc inventé ces vélos qu’ils appelèrent affectueusement guimbardes. Aujourd’hui le Mountain Bike est l’une des premières ventes de vélos dans le monde !

Loin des labos de recherche et des grandes entreprises, c’est une véritable innovation qui a été créée par ses propres utilisateurs ; une innovation conçue loin des circuits traditionnels.

Mais existe-t-il vraiment une recette unique pour innover ?

Innovation est un mot à la mode ; un mot qui est flou et dont aucune définition universelle n’existe. Utilisons l’exemple de l’équipe avec laquelle vous travaillez tous les jours dans votre entreprise. Demandez à vos collègues quand ont-ils innovés dans leur vie professionnelle et qu’est-ce que l’innovation selon eux.

Faites l’exercice, posez leur la question maintenant (ou envoyez un mail), ce blog peut bien attendre ! Revenez, s’il vous plaît, écrire dans les commentaires de cette note la synthèse des retours que vous aurez collectés.

Vous avez envoyé ce message ? Alors en attendant que vos collègues ou amis répondent, laissez-moi deviner leur réponse.

Certains vous auront expliqué qu'ils n'ont jamais le temps, que le quotidien ou “les urgences” - mais d’ailleurs, pourquoi sont-ils toujours débordés ?  - prennent toujours le pas sur les activités de fond. D'autres encore, diront qu'ils ne font juste que reproduire ce qui se fait par ailleurs dans d'autres domaines, qu’ils n’innovent pas. Les plus optimistes verront une innovation dans chaque projet, chaque idée, chaque nouveauté.

Il n’y aura pas de consensus établi sur le sens du mot innovation, car chacun la voit de façon égocentrique. C’est à la fois la beauté et la difficulté avec ce concept :

  • De rupture, elle incarne la technologie débridée qui révolutionne un domaine souvent trop poussiéreux. Il y a un avant et un après une innovation de rupture. Ces innovations sont remarquables et marquent : la machine à vapeur, le téléphone, la radio, Internet...
  • Incrémentale, elle est l’amélioration continue d’un objet ou d’un procédé déjà existant. Elle est vécue comme un véritable progrès, une avancée. On a tendance à l’oublier trop vite mais elle permet en général d’augmenter la performance, de diminuer le coût ou encore d’augmenter l’ergonomie d’un produit.

Mais peut-on caractériser l’innovation à partir de cette distinction qu’on retrouve très souvent sur le web ? Pas forcément.

L'utilité comme source d'innovation

Innovation.... Wiktionnary nous renseigne sur son étymologie :

 (xiv e siècle). Apparaît sous l’ancien français innovacion (1297) puis le c est remplacé par le t dans le moyen français innovation (« action d’introduire une chose nouvelle »). Vient du latin innovatio (« changement, renouvellement ») lui-même issu du verbe innovare (« innover »). Il est apparu en parallèle de novation auquel il est synonyme mais qui est resté très peu appliqué en dehors du domaine du droit.

Mais si nous puisons dans la culture populaire, nous y trouverons le proverbe “La nécessité est la mère des inventions”. Être nécessaire serait-il la clef ? Résoudre un problème et apporter une utilité à un utilisateur n’est-ce pas la vraie définition de l’innovation ?

Je le crois. Les activités de recherche se confondent trop souvent avec les notions d’innovation. L’innovation est vue alors sous l’angle technologique : créer des technologies nouvelles et bénéficiant des dernières avancées scientifiques ; faire construire à des équipes d’ingénieurs des systèmes extrêmement complexes. Ces équipes n’ont qu’un leitmotiv : “faire des choses qu’elles ne connaissent pas, qu’elles n’ont jamais fait”. Ces ingénieurs tireront leur plaisir dans la conception et la mise au point de ces nouveautés. Obnubilés par leurs activités techniques, ils pourraient perdre le sens de la finalité, ils pourraient oublier l’utilisateur de leur produits.

L’innovation est à mes yeux, définie par deux concepts fondamentaux : la nouveauté et l’utilité. D’une manière générale, nos ingénieurs confondent deux nouveautés :

  • celle du créateur lorsqu’il appréhende de nouvelles technologies, de nouvelles pratiques.

  • celle de l’utilisateur lorsque le nouveau produit change son quotidien en apportant une utilité nouvelle.

On comprend mieux pourquoi une innovation majeure comme l’invention du Mountain Bike a été créée et affinée loin des industries établies des industries  du cycle.

Mais allons plus loin ! Une fois le produit mis sur le marché, pourquoi ne pas laisser les utilisateurs prendre le pouvoir et leur donner la capacité d’utiliser le produit pour créer un véritable écosystème ?

Microsoft a bien compris le potentiel phénoménal de son Kinect lorsqu’il a lancé ce périphérique. Une fois connecté à un PC ou à une console de jeux XBOX360, Kinect permet de capturer des vidéos et surtout de détecter les mouvements en 3D des hommes et femmes devant ses caméras. Pour le géant de Seattle, c’était avant tout une formidable innovation pour les jeux de sa console maison. Mais en laissant les internautes “bidouiller” - que le mot hack en anglais est plus adapté ! - Kinect, il a permis de créer une vraie communauté (Kinect SDK). Des scientifiques l’utilisent pour certaines recherches, des artistes explorent de nouvelles formes d'interactivité avec leurs oeuvres via Kinect et de jeunes entrepreneurs imaginent les magasins de demain.  

Lors de la création des produits, ou une fois ceux-ci sur le marché, l’innovation est donc une rencontre entre usage et technologie. L’utilisateur y est un acteur clef.

Posted on April 23, 2013 and filed under Innovation.