Des entreprises française innovantes & la peur de l’échec

4184503819.jpg

Je vous avais dit que Novembre était le mois de l'innovation. La traditionnelle revue de presse du mois va vous le démontrer !  

Des entreprises innovantes

Commencons tout d'abord par l’actualité des entreprises innovantes. J'ai sélectionné pour vous quelques d'articles significatifs parus sur le web en novembre.

Parlons tout d'abord des gagnants d’un concours organisé par la ville de Paris. Le site Maddyness dresse le portrait des quatre entreprises gagnantes apportant toutes des innovations avec une vraie démarche autour de l’environnement et l’écologie. C’est la preuve que l’on peut aussi défendre une certaine vision de la société tout en étant entrepreneur.

Enchaînons avec cet article du Midi Libre qui nous fait découvrir une nouvelle innovation révolutionnaire : faire du plastique à partir de la matière végétale, d’un roseau, (le miscanthus encore surnommé herbe à éléphant). La production français pourrait servir à couvrir les besoins mondiaux en plastique. Révolutionnaire !

Les grandes entreprises, elles aussi misent sur l'innovation. Bien souvent, elles le font sous le mode de l'incantation... mais ne soyons pas  mauvaises langues et soulignons leurs efforts..  Ainsi, parlons de cette initiative de PSA qui tente de sauver ses emplois industriels au travers de nouvelles innovations produits. Ou encore du campus breton de Technicolor (nouvelle marque de l’ancienne Thomson) qui cherche à inventer une nouvelle forme d'images.Ainsi ces entreprises françaises misent-elles sur leur propres forces et sur une grande volonté pour avancer. Elles sont bien raison !

De l'autre côté de l'atlantique, le géant américain de l'électronique, Apple, est contraint de toujours innover. Elle doit toujours surprendre et apporter des nouveautés à sa communauté d’afficionados. Est-ce pour cette raison que  Scott Forstall a perdu son poste ? Celui qui a été pendant longtemps le patron des activités iOS et mobile, dont certains pensaient qu'il serait le successeur de Steeve Jobs en tant que gourou des produits chez Apple, a été débarqué dernièrement.  A-t-il payé la piètre qualité des cartes intégrées à iOS 6 ? Peut-être...D’autres lui reprochaient aussi son manque de collaboration avec les autres managers...

Mais comme le souligne un blogueur, peut-on être à la fois un génie inventif et être collaboratif ? Le titre de son billet est d’ailleurs génial : “Innovation is a fight”. Il explique très bien son point de vue :

"Innovation is not born out out of a committee; innovation is a fight. It’s messy, people die, but when the battle is over, something unimaginably significant has been achieved."

Enfin, l'entreprise Sorin est à l’honneur d’un article des Echos. L’article revient sur la gestion du portefeuille d'innovation et d’acquisitions de technologies. Je note avec interêt de voir des dirigeants aussi matures sur l’avenir : "Tous ces projets n'aboutiront sans doute pas mais un seul succès devrait permettre à Sorin d'assurer sa croissance à venir"

Les mythes de l'innovations

Poursuivons cette revue de presse par un article qui nous rappelle que derrière le mot innovation se cachent encore beaucoup de mythes.

Le site FAST CoDesign en cite plusieurs :

Myth #1: Individual, innovative leadership accounts for the majority of a firm’s success.

Truth #1: Sustained innovation success does not rely on visionary leaders alone.

Myth #2: The level of industry competition dictates the amount of innovation.

Truth #2: Industry competition is a factor in fostering innovation, but it doesn’t guarantee innovation leadership.

Myth #3: It is possible for firms to copy the product or service offerings of market leaders while retaining competitive advantage through low costs or higher service.

Truth #3: To remain competitive, firms must increase their innovation capabilities instead of playing 'follow the leader.'

Myth #4: Due to changes in a globalizing world, no firm can sustain innovation leadership over the long term.

Truth #4: Sustained innovation resides in factors that companies can control.

Je vous laisse découvrir l’article en ligne, très bien argumenté sur ces différents points.

La peur de l'échec

Concluons avec ce billet qui nous rappelle notre peur éternelle de l'échec. Dès notre plus jeune âge ou nos premières années scolaires, nous sommes souvent terrorisés à l’idée de faire des “fautes”. J'aimerais croire cette culture change : mon fils est élève à l'école primaire ; il m’a repris plusieurs fois lorsque je relisais ses cahiers..”Non, je n’ai pas fait de fautes, Papa...j’ai fait des erreurs”... Joli progrès, vous ne trouvez pas ?!

L’article revient en détail sur l’importance de l’échec pour les entrepreneurs et pose des questions fondamentales :

  • A-t-on le droit de se tromper en France ?

  • Dès l’école, le redoublement fait figure d’épouvantail. Qu’en est-il pour les entrepreneurs français ?

  • Et comment peut-on mieux intégrer l’échec comme une étape possible vers la réussite ?

C'est d’ailleurs intéressant de noter que ce problème est identique pour les pays en voie de développement. J'en veux pour preuve cet article d’un quotidien marocain qui nous explique que les premiers blocages sont dans la tête des dirigeants !

Crédits

Si vous appréciez ce blog, partagez ces articles sur Facebook,  LinkedIn, Twitter, avec les boutons de la colonne de droite, ça ne prend que 5 minutes et j'apprécierais énormément ce geste de soutien !
Pour recevoir ce billet par email, souscrivez à la newsletter (en haut à droite) ou via le flux RSS.

Images de imagerymajestic / FreeDigitalPhotos.net

Pour recevoir, une fois par semaine, les nouveaux billets du sites, saisissez votre email ci-dessous. Faites comme des centaines d'internautes et soyez les premiers à recevoir des conseils exclusifs sur l'Innovation et l'Agilité. 

C'est gratuit ! Ca n'engage à rien et ça vous prendra 5 minutes !
Posted on December 2, 2012 and filed under Revue de Presse.